Description du projet

Développement Local Durable

Depuis 2001, PRASAD Chikitsa met en œuvre des programmes significatifs et efficaces de développement durable à l’échelon local. Ils portent sur l’agriculture, l’environnement, l’éducation et la responsabilisation des femmes, et visent à fournir aux villageois des moyens de subsistance plus sûrs.

Groupes d’Entraide

Les femmes de la vallée de la Tansa sont généralement peu ou pas éduquées ; elles dépendent de leur mari pour la subsistance de la famille et sont traditionnellement privées d’initiative au sein des villages. La pauvreté et l’illettrisme de la région sont la source de nombreux problèmes familiaux et locaux. La création de Groupes d’Entraide a permis aux femmes d’unir leurs forces, de prendre en main l’acquisition de nouveaux savoir-faire et de devenir des éléments moteurs au sein de leur communauté.

Les Groupes d’Entraide aident leurs membres à faire face aux innombrables problèmes auxquels leurs participantes sont confrontées, notamment l’endettement, l’alcoolisme et l’illettrisme. Les personnes qui se rassemblent pour former un groupe s’engagent à verser chaque mois une somme nominale à un pot commun. Les bénévoles de PRASAD Chikitsa aident le groupe à mettre en place une organisation et des méthodes pour gérer leurs finances, prendre des décisions et programmer des actions, ainsi qu’à maintenir une discipline.

Les groupes s’engagent dans une variété de projets, tels que la gestion de petits commerces, la réparation des routes et des écoles, le nettoyage des villages, la sensibilisation au VIH/SIDA et la réalisation d’initiatives environnementales.

En 2001, il y avait 11 groupes d’entraide dans la vallée de la Tansa. Aujourd’hui, on en compte 246, rassemblant plus de 2 836 membres. Le succès de ces groupes incite de plus en plus de femmes à en former de nouveaux.

En 2001, il y avait 11 groupes d’entraide dans la vallée de Tansa. Aujourd’hui, on en compte 250, rassemblant plus de 2 900 membres. Leur succès inspire de plus en plus de femmes à former leurs propres groupes.

Agriculture Biologique

L’agriculture est le principal moyen de subsistance pour de nombreux habitants de la vallée de la Tansa. Toutefois, il y a de nombreuses difficultés liées à l’environnement, une saison courte pour la croissance des récoltes et des coûts connexes importants qui rendent difficile la survie d’une famille dont l’agriculture traditionnelle est la seule activité. PRASAD Chikitsa répond à ce besoin en formant les cultivateurs sur un ensemble de questions : comment accroître les rendements, préserver l’eau et mettre en œuvre des techniques permettant de récolter tout au long de l’année. Depuis 2012, PRASAD  a mis l’accent sur l’agriculture biologique et travaille exclusivement avec les agriculteurs qui s’engagent sur cette voie.

Plantation d’arbres

En 2007, les Groupes d’Entraide de PRASAD Chikitsa ont pris la tête d’un programme de plantation d’arbres dans la vallée de la Tansa. Jusqu’ici, les groupes ont planté des milliers d’arbres autour des villages et des écoles dans toute la région. Les arbres ainsi plantés contribuent à restaurer l’environnement. Les arbres fruitiers fournissent également de la nourriture et des produits commercialisables.

Projet Vergers (WADI) et Seconde Récolte

Grâce à l’aide de PRASAD Chikitsa, les agriculteurs de la vallée de la Tansa ont planté des manguiers et des chikkus, des fruits de grande consommation faciles à vendre. Entre les arbres, ils cultivent également des plantes rentables telles que des soucis ou des pieds de camomille, et des légumes tels que des épinards, des haricots, des concombres, des poivrons et des courges.

 

Éducation

Les membres de l’équipe de PRASAD Chikitsa encouragent les enfants à travailler sérieusement et mettent l’accent sur l’importance de l’instruction. PRASAD distribue du matériel éducatif (livres, cahiers, stylos et crayons) aux enfants de familles défavorisées pour faciliter la fréquentation scolaire.

Programme Arts et Artisanat

PRASAD Chikitsa aide également les jeunes de la vallée de la Tansa à développer des vocations enracinées dans la culture locale. PRASAD a lancé en 1998, le programme Arts et Artisanat Kalakendra pour préserver l’héritage culturel de la région. Ce programme fournit aux jeunes des modes d’expression et des moyens de trouver un emploi.

FAIRE UN DON